12
Décembre
2017
|
00:00
Europe/Amsterdam

Onze entreprises s’associent pour créer une nouvelle société dédiée au développement d’un véritable réseau de stations-service d’hydrogène au Japon

À la suite des discussions entamées en mai 2017, onze entreprises ont signé un accord pour constituer au printemps 2018 une nouvelle société, dont l’objectif consistera à développer véritablement les stations-service d’hydrogène pour les véhicules à pile à combustible (PAC). Il s’agit de Toyota Motor Corporation, Nissan Motor Co Ltd., Honda Motor Co Ltd., JXTG Nippon Oil & Energy Corporation, Idemitsu Kosan Co Ltd., Iwatani Corporation, Tokyo Gas Co Ltd., Toho Gas Co Ltd., Air Liquide Japan Ltd., Toyota Tsusho Corporation et Development Bank of Japan, Inc.

Cette nouvelle entité sera chargée d’accélérer au Japon les initiatives en faveur de l’hydrogène – principalement menées par ces onze entreprises – afin d’atteindre la cible commune au gouvernement nippon et aux industriels : développer le réseau de stations-service d’hydrogène. Pour la phase initiale de promotion des véhicules à PAC, l’objectif a été fixé à 160 stations et 40 000 véhicules d’ici 2020, selon la « feuille de route stratégique pour l’hydrogène et les piles à combustible » (révisée le 22 mars 2016) publiée par la Commission pour une Stratégie de l’Hydrogène et des Piles à Combustible, organisme industriel créé par le Ministère Japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie.

La nouvelle société se propose de renforcer la collaboration entre les promoteurs d’infrastructure, les constructeurs automobiles et les institutions financières, afin d’élargir en parallèle le déploiement des stations-service et des véhicules à PAC au Japon.

Concrètement, cette entreprise se chargera des initiatives suivantes :

1. Déploiement stratégique de stations-service d’hydrogène

  • L’entreprise prévoit d’achever sa mission dans 10 ans. Au cours des quatre premières années de la Phase 1, elle cible la construction de 80 stations. Pour atteindre cet objectif, de nouvelles entreprises seront invitées à participer au projet, au-delà des signataires actuels.
  • Tout en tenant compte des subventions d’État et des initiatives des autorités locales, la nouvelle entreprise élaborera son propre « Plan de déploiement de stations-service d’hydrogène », afin de créer au Japon un contexte favorable qui permettra à un grand nombre d’automobilistes d’apprécier la conduite de véhicules à PAC.

2. Contribution à une exploitation optimale des stations-service d’hydrogène
La collecte et l’utilisation de données sur la construction et l’exploitation des stations-service d’hydrogène (assurées par les promoteurs de l’infrastructure) aideront la nouvelle société (propriétaire des stations au Japon) à optimiser leur exploitation, étendre le réseau et atteindre d’autres objectifs de la feuille de route, notamment :

  • Plus de commodité pour les utilisateurs de véhicules à PAC afin d’inciter les automobilistes à se tourner vers l’hydrogène, la nouvelle entreprise doit améliorer la commodité des stations, en coordination avec l’HySUT (Association de recherche sur les technologies d’approvisionnement et d’utilisation de l’hydrogène). Celle-ci a déjà commencé à élargir l’offre, en augmentant par exemple le nombre de jours d’ouverture par semaine pour répondre à une demande croissante.
     
  • Réduction des coûts et révision de la réglementationLa nouvelle entreprise collaborera avec des organismes extérieurs, la FCCJ (Conférence japonaise pour la commercialisation des piles à combustible) et l’HySUT par exemple, pour réduire les coûts en se chargeant de problématiques telles que la normalisation de l’équipement et la révision de la réglementation.

Pour mener à bien ces actions, les entreprises membres se répartiront ainsi les tâches :

  • Les promoteurs d’infrastructure investiront et construiront des stations-service d’hydrogène, qu’ils exploiteront au nom de la nouvelle entreprise.
  • Les constructeurs automobiles contribueront financièrement au fonctionnement de la nouvelle entreprise afin de déployer le réseau, de rendre les stations plus pratiques pour les automobilistes et d’accroître leur notoriété auprès du grand public, tout en s’efforçant d’augmenter la percée des véhicules à PAC au cours de la Phase 1.
  • Les institutions financières couvriront partiellement les coûts de déploiement des stations-service d’hydrogène grâce à leurs investissements. En apportant les fonds nécessaires jusqu’à ce que les stations soient commercialement viables, ces institutions permettront de réduire la charge financière supportée par les promoteurs pendant la Phase 1 et d’attirer de nouveaux participants.

La nouvelle entreprise aura également pour mission d’attirer davantage d’investisseurs et de sociétés susceptibles d’exploiter les stations, afin d’assurer le plus vite possible leur viabilité et la percée des véhicules à hydrogène – le but final étant d’instaurer une véritable société de l’hydrogène au Japon.

Noms et rôles des entreprises signataires

  • Promoteurs de l’infrastructure : JXTG Nippon Oil & Energy Corporation, Idemitsu Kosan Co. Ltd., Iwatani Corporation, Tokyo Gas Co. Ltd., Toho Gas Co. Ltd., Air Liquide Japan Ltd.
  • Constructeurs automobiles : Toyota Motor Corporation, Nissan Motor Co. Ltd., Honda Motor Co. Ltd.
  • Institutions financières : Toyota Tsusho Corporation, Development Bank of Japan Inc.