31
Mars
2017
|
12:00
Europe/Amsterdam

TOYOTA GAZOO RACING BIEN DÉCIDÉ À GAGNER EN 2017

download

TOYOTA GAZOO Racing a dévoilé la dernière mouture de la TS050 HYBRID qui portera ses espoirs au Championnat du Monde d’Endurance FIA 2017 (WEC).

C’est à Monza, en Italie du nord, que la nouvelle voiture a effectué sa première apparition publique, aux côtés de la direction d’écurie et des pilotes des trois TS50 HYBRID qui courront cette saison.

Mike Conway, Kamui Kobayashi et José María López se relaieront au volant de la voiture #7 pour la totalité de la saison, comme Sébastien Buemi, Anthony Davidson et Kazuki Nakajima à bord de la #8. Yuji Kunimoto et Nicolas Lapierre rejoindront Stéphane Sarrazin au volant de la #9 pour les manches de Spa-Francorchamps et des 24 Heures du Mans.

L’objectif de l’équipe est clair : décrocher sa première victoire au Mans après l’avoir manquée de si peu en 2016. Pour cela, ses centres techniques de Higashi-Fuji et de Cologne ont uni leurs efforts afin d’améliorer la TS050 HYBRID à tous les niveaux.

La version 2017 est équipée d’un V6 turbo essence de 2,4 litres combiné à un système hybride de 8 MJ (mégajoules). Le gros travail effectué au centre japonais se traduit par l’arrivée d’un nouveau moteur qui optimise le rendement thermique, en augmentant le taux de compression par des modifications de la chambre de combustion, du bloc-cylindres et des culasses.

Le système hybride a fait aussi l’objet d’une optimisation. Les moto-générateurs (MGU) gagnent en compacité et en poids, tandis que la batterie lithium-ion de forte puissance reçoit de nouvelles évolutions. Ces progrès de la technologie hybride bénéficieront directement aux clients de Toyota, en s’ajoutant aux connaissances acquises par les ingénieurs motoristes pour améliorer constamment les modèles de série.

Et pour parachever les diverses améliorations en vue de la nouvelle saison, les ingénieurs de Cologne ont optimisé presque toutes les zones du châssis de la TS050 HYBRID, en coopération avec leurs collègues japonais.

Pour des questions de sécurité, le règlement 2017 du WEC exige une baisse de l’efficacité aérodynamique afin d’augmenter de quelques secondes les temps au tour – un effet obtenu en relevant le splitter avant de 15 mm et en adoptant un diffuseur plus étroit.

Grâce à des outils tels que des souffleries et la modélisation de la dynamique des fluides, TOYOTA GAZOO Racing a modifié son approche aérodynamique afin de relever le défi. Le nez rehaussé et l’échancrure marquée des pontons en sont les manifestations les plus visibles.

Selon le nouveau règlement, les écuries n’ont droit qu’à deux configurations aérodynamiques par saison, contre trois en 2016 ; la TS050 HYBRID présentée au Rpologueà Moza est la variante à faible appui. Les pneumatiques pour chaque voiture sont également limités à quatre trains plus deux pneus supplémentaires pour les qualifications et les courses de six heures. Pour relever le défi, l’équipe a étudié avec Michelin de nouveaux mélanges de gommes et de nouvelles structures, tout en optimisant la géométrie des suspensions afin de limiter l’usure.

D’autres nouveautés réglementaires visent à renforcer la sécurité. Les rétroviseurs extérieurs doivent désormais prouver par la pratique qu’ils assurent un champ de vision élargi. Et sur les voitures hybrides, le groupe motopropulseur doit indiquer par une lumière verte extérieure qu’il fonctionne normalement : si elle n’est pas allumée en course, la voiture devra rentrer au stand pour réparation.

La TS050 HYBRID version 2017 totalise déjà plus de 30 000 km d’essais cette année, dont cinq séances sur les circuits Paul Ricard, de Motorland Aragon et de Portimao ainsi que quatre tests d’endurance de plus de 30 heures.

Avec une voiture bonifiée ainsi que des équipages composés d’anciens champions du monde et de vainqueurs de multiples manches en WEC, TOYOTA GAZOO Racing aborde avec grande détermination l’ouverture de la saison le 16 avril à Silverstone, tout en se préparant à une lutte serrée et passionnante avec Porsche lors des neuf manches de la série LMP1.

Toshio Sato, Président de l’équipe : « Toute l’équipe est motivée et déterminée pour cette nouvelle saison. Nous voulons gagner – aucun doute là-dessus –, mais nous savons que la bataille avec Porsche sera rude. L’équipe de Higashi-Fuji et Cologne a fait un travail incroyable pour améliorer la TS050 HYBRID et les premiers signes sont encourageants. La présence d’une troisième voiture est une chance supplémentaire et nous ferons tout pour offrir à nouveau au public un magnifique spectacle au Mans. Nous avons appris à nos dépens à quel point c’est une course difficile à gagner, mais c’est notre but. Pour y parvenir, tout doit fonctionner parfaitement : la voiture, l’équipe et les pilotes. Nous verrons bien en juin si nous en avons fait assez... »

Hisatake Murata, Responsable du Projet Compétition Hybride : « La TS050 HYBRID porte le même nom qu’en 2016, mais ses performances ont considérablement progressé car le groupe motopropulseur a été revu et le rendement augmenté à tous les niveaux. Comme toujours, l’objectif premier de TOYOTA GAZOO Racing est de remporter le Mans. Depuis l’édition 2016, l’équipe de Higashi-Fuji a travaillé sans relâche afin de mettre au point une motorisation qui soit aussi performante sur un tour que sur toute la distance, condition indispensable pour nous battre en tête. Outre le nouveau moteur thermique, des modifications ont été apportées aux moto-générateurs et à la batterie. Les premiers résultats sont très encourageants, mais nous les affinerons encore. Nous sommes donc prêts. »

Pascal Vasselon, Directeur technique : « La TS050 HYBRID représente un grand pas en avant : seule la monocoque n’a pas changé ! À plusieurs reprises l’an dernier, nous avons prouvé son potentiel par de très bons résultats en course. Mais il faut aller plus loin pour atteindre nos objectifs. Aussi, parallèlement aux grands changements aérodynamiques, nous avons optimisé le poids et les performances à tous les niveaux. Ce qui s’est passé au Mans l’an dernier a été un coup dur ; nous avons donc redoublé de vigilance sur la gestion de la qualité. Le risque zéro n’existe pas, mais nous avons réduit cette année le degré de risque acceptable. Côté performances et fiabilité, les essais de l’intersaison se sont bien déroulés, donc nous sommes optimistes, mais nous savons avoir affaire à une rude concurrence. »

Rob Leupen, directeur de l’équipe : « C’est une saison très importante pour TOYOTA GAZOO Racing en WEC et nous sommes prêts à relever le défi. Les équipes de Higashi-Fuji et de Cologne ont travaillé main dans la main pour faire progresser la TS050 HYBRID à tous points de vue, tout en se préparant à engager trois voitures à Spa et au Mans – une difficulté supplémentaire. Une fois de plus, nos objectifs sont clairs : nous voulons nous battre au meilleur niveau pour remporter le Mans et, au final, le Championnat du Monde. Ils sont ambitieux face à un adversaire redoutable et nous n’aurons droit à aucune erreur ni faiblesse : nous devrons être au top. Si nous courons, ce n’est pas pour finir second mais pour gagner ! Et c’est en travaillant comme une seule et même équipe que nous aurons les meilleures chances d’y parvenir. »

Mike Conway (TS050 HYBRID #7) : « La nouvelle voiture me plaît beaucoup et me parait déjà très compétitive. Maintenant, attendons de voir ce que fera notre adversaire. J’ai confiance en la voiture et en notre équipage. J’ai beaucoup appris en 2015-2016 et, jusqu’à présent, les choses se sont plutôt bien passées pour moi. Cette année, nous allons nous battre pour chaque podium avec la voiture #7. Je me réjouis d’accueillir José à nos côtés et la saison sera sûrement intéressante. Espérons qu’elle nous sera favorable, en particulier au Mans. »

Kamui Kobayashi (TS050 HYBRID #7) : « Après l’an dernier où nous avons connu quelques courses décevantes, la mission première est claire : gagner les 24 Heures du Mans. Car si nous gagner cette course, nous aurons de bonnes chances de gagner aussi le championnat. Voilà mes deux objectifs. C’est bon de reprendre le volant après la pause hivernale. La TS050 HYBRID 2017 a l’air super et très équilibrée, c’est une excellente chose. Nous n’avons guère perdu à cause des évolutions réglementaires et je m’en félicite. Apparemment, la base est déjà très bonne. »

José María López (TS050 HYBRID #7) : « Mon objectif principal pour la saison ? Apprendre le plus vite possible et faire de mon mieux aux côtés de l’équipe. L’endurance est une première pour moi, surtout le trafic : je n’ai jamais connu cela auparavant. Tout cela représente un défi intéressant que j’attends avec grande impatience. Difficile de se prononcer avant le début de la saison, mais je vais me donner à fond et j’espère gagner des courses. La nouvelle voiture parait très bien et le pilotage d’un proto LMP1 est un vrai bonheur, elle est très puissante, surtout avec le système hybride. »

Sébastien Buemi (TS050 HYBRID #8) : « La nouvelle voiture a l’air géniale ! Si la précédente était une révolution, celle-ci est à l’évidence une évolution imposée par le nouveau règlement. Comme nous allons perdre pas mal d’appui au sol, l’équipe a eu beaucoup à faire pour compenser. Mais nous sommes parvenus au niveau espéré à ce stade précoce de la saison. Un seul objectif cette année : remporter enfin les 24 Heures du Mans. La barre est donc très haut placée. Espérons que tout notre travail hivernal aura été suffisant et que nous aurons les moyens de briguer la victoire à chaque course. »

Anthony Davidson (TS050 HYBRID #8) : « Les premières séances au volant d’une nouvelle voiture sont toujours excitantes. Concernant les performances, les évolutions règlementaires ont apporté de gros changements, surtout au plan aérodynamique. C’est là que l’on se rend compte du boulot formidable des ingénieurs : on se sent quasiment pas de différence avec la voiture de l’an dernier, ce qui est à mon avis bon signe. J’ai hâte de la piloter en course, en particulier au Mans pour voir comment elle va s’y comporter. Ce sera un duel en LMP1 cette saison et nous ferons tout notre possible pour en sortir vainqueur. »

Kazuki Nakajima (TS050 HYBRID #8) : Mes premières impressions de la TS050 HYBRID sont très positives. On dirait un nouvelle voiture tant elle a progressé. À mon avis, nous serons en mesure de nous battre pour le titre, même si nous ne savons pas où se situe notre adversaire. Je pense qu’en 2016, notre approche était la bonne, en tant que pilotes et en tant qu’écurie. Il faut juste continuer et nous battre sans cesse pour obtenir le meilleur résultat possible. Ça a été une année difficile en termes de résultats, mais cela renforce d’autant ma motivation à me battre en tête cette saison. »

Stéphane Sarrazin (TS050 HYBRID #9) : « J’espère que nous retrouverons la cadence du Mans l’an dernier, où nous avions la voiture la plus rapide. Mon objectif est d’y faire une belle course et de briguer à nouveau la victoire. Nous avons conservé un excellent esprit d’équipe et c’est très important : nous ne sommes pas trois équipages, mais une seule équipe où tous coopèrent. Je suis impatient de courir à nouveau avec Nicolas et de faire plus ample connaissance avec Yuji. Dans toute la mesure du possible, je partagerai mon expérience avec chaque membre de l’écurie afin d’améliorer nos chances d’atteindre nos objectifs.

Yuji Kunimoto (TS050 HYBRID #9) : « La TS050 HYBRID est une voiture très plaisante à piloter. Je n’ai pas connu la précédente, donc impossible de comparer mais l’accélération et l’appui sont vraiment impressionnants ; j’ai hâte de l’essayer pour la première fois en course. J'approfondis constamment ma connaissance du LMP1 et c’est aussi une expérience nouvelle pour moi de courir en Europe. Tout cela est très excitant et je sais qu’une grosse préparation m’attend pour les semaines à venir. Mais je suis heureux de faire équipe avec Stéphane et Nicolas ; leur expérience du Mans m’apportera beaucoup. »

Nicolas Lapierre (TS050 HYBRID #9) : « Quel plaisir d’être de retour ! J’attends avec impatience de retrouver l’équipe Toyota. Tous m’ont déjà accueilli chaleureusement ; c’est très sympa de travailler à nouveau avec des visages connus et de faire connaissance avec les nouveaux venus. Le calendrier de la voiture #9 étant différent des autres, nous concentrons nos efforts sur la préparation de Spa, notre première course, puis du Mans, notre objectif majeur. J’ai été heureux de remporter la catégorie LMP2 au Mans ces deux dernières années et je souhaiter remonter sur la première marche du podium, cette fois avec la TS050 HYBRID. »

Fiches pilotes

Mike Conway

Né le 19 août 1983 à Sevenoaks, Grande-Bretagne

Débuts au Mans 2013

Participations au Mans 3

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 2

Meilleur résultat saison WEC 3e (2016)

Kamui Kobayashi

Né le 13 septembre 1986 à Hyogo, Japon

Débuts au Mans 2013

Participations au Mans 2

Meilleur résultat au Mans 2e (2016)

Participations manches WEC 17

Victoires manches WEC 1

Meilleur résultat saison WEC 3e (2016)

José María López

Né le 26 avril 1983 à Río Tercero, Argentine

Débuts au Mans 2017

Participations au Mans 0

Meilleur résultat au Mans -

Participations manches WEC 0

Victoires manches WEC 0

Meilleur résultat saison WEC -

Sébastien Buemi

Né le 31 octobre 1988 à Aigle, Suisse

Débuts au Mans 2012

Participations au Mans 5

Meilleur résultat au Mans 2e (2013)

Participations manches WEC 34

Victoires manches WEC 5

Meilleur résultat saison WEC 1er (2014)

Anthony Davidson

Né le 18 avril 1979 à Hemel Hempstead, Grande-Bretagne

Débuts au Mans 2003

Participations au Mans 9

Meilleur résultat au Mans 2e (2013)

Participations manches WEC 33

Victoires manches WEC 5

Meilleur résultat saison WEC 1er (2014)

Kazuki Nakajima

Né le 11 janvier 1985 à Okazaki, Japon

Débuts au Mans 2012

Participations au Mans 5

Meilleur résultat au Mans 4e (2013)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 2

Meilleur résultat saison WEC 7e (2015)

Stéphane Sarrazin

Né le 2 novembre 1975 à Alès, France

Débuts au Mans 2001

Participations au Mans 15

Meilleur résultat au Mans 2e (2007, 2009, 2013 et 2016)

Participations manches WEC 41

Victoires manches WEC 3

Meilleur résultat saison WEC 3e (2013 et 2016)

Yuji Kunimoto

Né le 12 septembre 1990 à Yokohama, Japon

Débuts au Mans 2017

Participations au Mans 0

Meilleur résultat au Mans -

Participations manches WEC 0

Victoires manches WEC 0

Meilleur résultat saison WEC -

Nicolas Lapierre

Né le 2 avril 1984 à Thonon-Les-Bains, France

Débuts au Mans 2007

Participations au Mans 9

Meilleur résultat au Mans 3e (2014)

Participations manches WEC 28

Victoires manches WEC 6

TOYOTA GAZOO Racing en Championnat du Monde d’Endurance FIA :

C’est en 1983 que Toyota s’est engagé pour la première fois en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, signant le début d’une longue participation dans cette discipline. Depuis 1985, Toyota a couru 18 fois aux 24 Heures du Mans et s’est adjugé la 2e place à cinq reprises, son meilleur résultat dans cette course. En 2012, Toyota s’est engagé en WEC nouvelle formule, en s’appuyant d’une part sur l’expertise de son centre technique de Higashi-Fuji pour le groupe hybride, d’autre part sur les compétences et les installations de TOYOTA Motorsport GmbH pour le développement du châssis. Basée à Cologne en Allemagne, cette écurie plurinationale compte des ingénieurs issus des départements Sport automobile et Hybride de Toyota, qui mettent leurs technologies et leur savoir-faire au service des modèles de série. Depuis 2012, la marque a signé 10 pole positions, gagné 11 courses et fini à 31 reprises sur le podium. En 2014, l’équipe a remporté les titres de Champion du Monde des Pilotes et des Constructeurs avec la TS040 HYBRID. Un an plus tard, Toyota fêtait les 30 ans de son premier engagement au Mans. TOYOTA Motorsport GmbH mène de front sa participation au WEC et ses autres activités, comme la fourniture d'un moteur en prévision du retour de la marque en Championnat du Monde des Rallyes en 2017, ou encore des prestations d’ingénierie et des activités liées à la compétition pour des clients privés.

www.toyota-motorsport.com / www.facebook.com/toyotamotorsport / @Toyota_Hybrid

Contact Médias : Alastair Moffitt, Marketing & Communications Manager