05
Mars
2024
|
11:25
Europe/Amsterdam

Des points durement gagnés pour TOYOTA GAZOO Racing aux 1 812 km du Qatar

Résumé

Après une course particulièrement difficile, les GR010 HYBRID de TOYOTA GAZOO Racing se classent 6e et 10e aux 1 812 km du Qatar, l’épreuve d’ouverture de la saison WEC 2024.

800_wec001-27

 

Les pilotes, les ingénieurs et les mécaniciens de TOYOTA GAZOO Racing avaient travaillé sans relâche lors du Prologue et des séances d'essais libres sur le Circuit International de Lusail pour optimiser les GR010 HYBRID en termes de pneus, de poids et d'équilibre, à la recherche de performances pour la course.

Grâce à ce travail et à une stratégie de course intelligente, Mike Conway, Kamui Kobayashi et Nyck de Vries ont maximisé le potentiel de la GR010 HYBRID n°7 et marqué d'importants points au Championnat du Monde avec une sixième place durement gagnée.

Les champions du monde Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Ryō Hirakawa, au volant de la GR010 HYBRID n°8, se sont battus avec autant d'acharnement après un début difficile et ont terminé 10e dans un peloton de 19 Hypercars, composé d'Alpine, BMW, Cadillac, Ferrari, Isotta Fraschini, Lamborghini, Peugeot et Porsche.

La course avait débuté sous le soleil de midi et l'action fut particulièrement chaude dans le premier tour. Mike est parti en première ligne mais a subi un survirage au premier virage, le forçant à s'écarter et repoussant la n°7 à la septième place. Au volant de la n°8, Sébastien Buemi perdit également du terrain, passant de la 11e position sur la grille à la 14e place à l’issue du premier tour.

 

Déjouer les pièges du trafic

 

Avec 37 voitures en piste sur un circuit assez étroit, le trafic a été un facteur important à prendre en compte. Mike et Sébastien ont mis à profit leur expérience pour éviter les problèmes, contrairement à plusieurs de leurs rivaux, et ont commencé à remonter au classement.

Peu avant les deux heures de course, Mike confia la n°7 à Nyck tandis que Brendon remplaçait Sébastien. Les deux voitures étaient chaussées de pneus Michelin neufs sur le côté gauche pour poursuivre leur bataille afin de gagner des positions, avec de nouveaux pneus du côté droit prévus à l’arrêt suivant alors que l'équipe explorait différentes stratégies.

Un Nyck très combatif a propulsé la n°7 dans le top 6 avant de passer le relais à Kamui après près de quatre heures de course. En revanche, un relais difficile pour Brendon allait obliger Ryō à se battre pour ramener la n°8 dans le top 10, et sa tâche est devenue plus difficile encore lorsqu'un problème avec la roue arrière gauche lui a coûté du temps et des positions lors de son arrêt au stand.

Alors que la course entrait dans les cinq dernières heures, les pilotes de départ étaient de retour au volant, Mike se battant pour la sixième place et Sébastien se rapprochant des points. A un peu plus de deux heures de la fin, un dernier changement de pilote a permis à Nyck et Ryō de reprendre la bataille sous les projecteurs dans la nuit qatarie.

Septième à l'entrée du dernier tour, Nyck est devenu sixième lorsqu'il a dépassé la Peugeot n°93 en panne dans les ultimes mètres de la course. Ryō a terminé la course en 10e position, ce qui a permis à l'équipe de doubler ses points, malgré les circonstances difficiles.

 

Après avoir raté le podium pour la première fois depuis Silverstone en 2018, TOYOTA GAZOO Racing est déterminée à revenir au plus niveau dès la prochaine manche de la saison 2024, les 6 Heures d'Imola, en Italie, le 21 avril.

 

Kamui Kobayashi (Team Principal et pilote, voiture n°7) : « Malheureusement, pour cette première course de la saison, nous avons eu du mal à trouver les bonnes performances. Terminer sixième était le meilleur que nous pouvions raisonnablement réaliser aujourd’hui, et ce n’est pas ce que nous espérions en arrivant ici. A l’évidence notre voiture n’était pas bien adaptée à ce circuit ; il est très surprenant de voir à quel point cette course a été un défi pour nous. Mais malgré les difficultés, tous les membres de l’équipe ont travaillé très dur pour marquer des points avec les deux voitures. Les pilotes n’ont commis aucune erreur et les ingénieurs et mécaniciens ont également réalisé d’excellentes performances. Nous allons tout regarder de cette course et travailler dur pour revenir plus forts à Imola. »

Mike Conway (Pilote, voiture n°7) : « Ce fut une course assez difficile. Nous n’avions pas le rythme pour nous battre devant, et notre rythme variait en fonction du moment de la course où nous nous trouvions. À certains moments, nous étions plus compétitifs et à d’autres moins. Avant la course, nous n'étions pas sûrs de ce que nous allions rapporter du Qatar, mais c’est plutôt bon en termes de points. Nous avons eu un peu de chance à la fin en terminant sixièmes, ce qui est somme toute un bon résultat. Nous allons continuer à pousser et viser mieux à Imola. »

Nyck de Vries (Pilote voiture n°7) : « Après 10 heures de bagarre, c'est un résultat âprement disputé. Nous manquions de rythme par rapport aux voitures de tête, nous devons donc nous contenter de la sixième place, même si nous avons eu un peu de chance car, au mérite, le top six était probablement hors de portée. Nous avons marqué de bons points et je pense que c'était le mieux que nous puissions faire aujourd'hui. Nous devions maximiser le week-end et nous l’avons fait. »

Sébastien Buemi (Pilote voiture n°8) : « Ce fut une course difficile pour nous, mais nous avons quand même récupéré deux points. Nous n’avions pas la performance, alors nous avons fait de notre mieux et avons amené les deux voitures au drapeau à damier. Même si nous ne pouvions pas gagner, nous avons au moins essayé de marquer des points. Ce fut une semaine difficile, mais nous allons travailler dur et revenir plus forts à Imola, qui est une nouvelle piste pour le WEC. Nous n’y sommes jamais allés, mais je suis sûr que cela conviendra mieux à notre voiture que le Qatar et nous espérons évidemment obtenir un meilleur résultat. »

Brendon Hartley (Pilote, voiture n°8) : « Ce fut une journée difficile, à la fin d'une semaine difficile, en particulier de notre côté du stand. Aucune des deux voitures n’avait la vitesse nécessaire pour se battre pour le podium. Néanmoins, nous avons récupéré des points avec les deux voitures et nous nous sommes tous battus très dur pour les obtenir. Je suis fier de toute l’équipe pour la manière dont nous avons réagi et continué à nous battre. Nous nous sommes battus autant que possible et maintenant nous allons nous concentrer sur la riposte lors de la prochaine course. »

Ryō Hirakawa (Pilote, voiture n°8) : « Évidemment, ce fut une semaine vraiment difficile pour nous, plus difficile que prévu. Je suis vraiment déçu que nous n'ayons pas pu nous battre pour un meilleur résultat, mais tout le monde a poussé le plus fort possible, et c'était le maximum que nous pouvions obtenir. Nous pensons qu'Imola devrait être plus adaptée à nos besoins en termes de tracé de piste donc j'espère que nous reviendrons plus forts lors de la prochaine course. Nous avons beaucoup de choses sur lesquelles travailler. »

 

RESULTATS DES 1812 KILOMETRES DU QATAR

1.Porsche Penske n°6 (Estre/Lotterer/Vanthoor)

335 tours

2.Hertz Team JOTA n°12 (Stevens/Ilott/Nato)

+ 33.297secs

3.Porsche Penske n°5 (Campbell/Christensen/Makowiecki)

+ 34.396secs

4.Cadillac Racing n°2 (Bamber/Lynn/Bourdais)

+ 1 tour

5.AF Corse n°83 (Kubica/Shwartzman/Ye)

+ 1 tour

6.TOYOTA GAZOO Racing n°7

+ 1 tour

10.TOYOTA GAZOO Racing n°8

+ 2 tours