Helsinki, Finland,
13
Décembre
2016
|
12:44
Europe/Amsterdam

La Toyota Yaris en Europe

Lancée en 1999, la Yaris de première génération était très probablement la voiture la plus innovante du segment à l’époque, puisqu’elle offrait une remarquable exploitation des volumes et des équipements inédits, tel l’affichage digital central en relief.

Depuis lors, la Yaris s’est toujours distinguée par son esprit d’innovation. La deuxième génération a inauguré plusieurs nouveautés sur le segment, comme l’airbag de genoux et l’accès sans clé. Quant à la troisième génération, elle a révolutionné la catégorie en introduisant une motorisation hybride. Le modèle actuel, lancé en 2014, lui conserve sa réputation de pionnière, tandis que le pack Toyota Safety Sense la place au sommet du segment pour la sécurité active.

En Europe, il s’est vendu plus de 3,5 millions de Yaris depuis le lancement initial. Ces cinq dernières années, le modèle a conforté sa présence sur le segment B en voyant ses ventes grimper de quelque 144 000 unités en 2011 à près de 180 000 pour les dix premiers mois de 2016, et en portant sa part de segment à 6 % environ.

Elle doit en grande partie cette réussite commerciale à la Yaris Hybride. Car la version Full Hybrid représente désormais plus de 40 % des ventes du modèle en Europe (50% en France), un pourcentage qui devrait encore progresser. Conçue en Europe, la Toyota Yaris dispose d’un site de production dédié, basé à Onnaing près de Valenciennes, qui produit pour l’Europe mais aussi pour l’export : 12 % environ de la production sont expédiés vers d’autres continents.

En engageant à partir de 2017 la Yaris au Championnat du Monde FIA des Rallyes, Toyota s’attaque à une autre discipline très exigeante où il poussera ses voitures à la limite, en quête d’une éternelle progression.

Si les enseignements tirés de la Yaris WRC participeront à l’amélioration constante des technologies utilisées sur les modèles de route, ils auront aussi une incidence directe sur l’extension de la famille Yaris, avec le lancement prochain d’une version « hautes performances ».