Vaucresson, France,
22
Décembre
2014
|
12:00
Europe/Amsterdam

Laissez faire les castors !

Il est parfois préférable de laisser libre cours à la nature. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés les responsables du site de production Toyota Motor Manufacturing Mississippi (Blue Springs, près de Tupelo, Mississippi, États-Unis) face aux instincts d’ingénieur en construction de certains autochtones.

Inauguré en 2011, le site comprend deux bassins de rétention destinés à recevoir les eaux des orages et dont le niveau est régulé par une écluse et une digue... à condition que les castors ne barrent pas ses ouvertures !

« Ils bouchent les évacuations de la digue avec des arbres et de la boue, c’est solide comme du béton ! », explique Sean McCarthy, spécialiste de l’environnement de TMMM. « Au début nous intervenions une ou deux fois par semaine, mais à chaque fois ils recommençaient. »

Après quelques mois de vaine résistance, les équipes ont abandonné à l’automne 2012, laissant donc l’eau stagner. Le plan d’eau ainsi créé a attiré de nouvelles espèces : canards, poissons et bien d’autres y ont élu domicile. Il a également contribué à la certification du site dans le cadre du programme Wildlife at Work du Wildlife Habitat Council.

« Il reste toujours de l’eau, même en plein été, une cinquantaine de centimètres », poursuit Sean McCarthy. « Mais il n’y a aucun risque d’inondation puisqu’elle s’évacue dès que le niveau dépasse celui de la digue. Nous y avons observé des oies, des grues, des hérons et plusieurs espèces de poissons. En laissant faire les castors, nous avons permis à la nature de créer un habitat pour ces animaux. »

En Europe, aucun barrage de castor n’a encore été signalé sur un site de production Toyota. Mais partout dans le monde, l’entreprise favorise les initiatives en faveur de l’environnement et de la protection de la nature. L’édition 2014 du rapport de développement durable évoque ainsi les zones préservées autour du centre de recherche et de développement d’Okazaki City et Toyota City, au Japon, ou la défense de la biodiversité au Royaume-Uni.

Parmi les cinq sites de production pilotes de Toyota en matière d’environnement dans le monde, celui de TMMF à Onnaing, près de Valenciennes (Nord), se distingue pour ses performances en matière de gestion de l’énergie, de l’eau et des déchets : le bâtiment est équipé de membranes photovoltaïques et d’un mur solaire, près de 100 % des besoins en eau industrielle sont couverts par l’eau de pluie et l’eau recyclée, tandis que les déchets sont revalorisés à 100 %.

L’édition 2014 du rapport de développement durable de Toyota est disponible en ligne sur :
www.toyota-europe.com/world-of-toyota/sustainability/always-better-lives.json