Vaucresson, France,
05
Octobre
2016
|
12:00
Europe/Amsterdam

MICROSOFT ET TOYOTA UNISSENT LEURS FORCES EN CHAMPIONNAT DU MONDE DES RALLYES FIA

Extension du partenariat en vue de produire des voitures « toujours meilleures »

À l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris, Toyota a annoncé avoir conclu un accord avec Microsoft en vue d’une collaboration dans le Championnat du Monde des Rallyes FIA (WRC) en 2017. Dans le cadre de cet accord, Microsoft sera « partenaire technologique » de l’écurie de rallye TOYOTA GAZOO Racing WRC.

La compétition automobile est un bon moyen d’insuffler la passion de la conduite. C’est pourquoi Toyota cherche à mobiliser derrière la marque un nombre toujours plus grand de supporters et d’amateurs. Grâce à ces activités sportives, chapeautées par TOYOTA GAZOO Racing, Toyota peut faire évoluer ses collaborateurs et améliorer ses produits, contribuant ainsi à la conception de voitures « toujours meilleures ». Sous la responsabilité de Tommi Mäkinen, directeur de l’équipe, Toyotadéveloppe actuellement une voiture de rallye qui entrera en lice en 2017.

En s’appuyant sur les technologies de Microsoft, Toyota souhaite optimiser sa compétitivité en WRC, tout en profitant des enseignements tirés du terrain pour améliorer ses modèles de série.

Microsoft apportera son soutien à TOYOTA GAZOO Racing dans trois grands domaines :
· Développement d’une plateforme destinée à collecter, visualiser et analyser différentes données liées à la conduite, à des fins d’exploitation en compétition.
· Création d’un système de partage des informations au sein de l’écurie, pour favoriser la collaboration entre ses membres et la mise en commun de divers supports – images et vidéos notamment – via un service de cloud.
· Meilleure communication auprès des supporters, en leur offrant des services basés sur le cloud et en utilisant les solutions d’affichage de Microsoft pour leur permettre de vivre la course de l’intérieur.

Cette annonce est une extension du partenariat déjà noué entre Toyota et Microsoft. Tout récemment, les deux entreprises ont créé ensemble Toyota Connected*, une nouvelle société dont l’objectif est de continuer à améliorer la qualité et la sécurité des véhicules ainsi que le plaisir de conduite et la satisfaction des clients Toyota, grâce à la collecte et à l’analyse des données des véhicules.

« Je pense que, comme Toyota, Microsoft cherche à être vraiment utile à la société », a déclaré Akio Toyoda, Président de Toyota. « À travers ce prolongement de notre partenariat, nous souhaitons améliorer à la fois nos véhicules et les connaissances de nos collaborateurs, en appliquant l’informatique au sport automobile pour créer des voitures "toujours meilleures" ».

Toyota a bien conscience du rôle important que doit jouer l’informatique afin d’accélérer l’évolution de l’industrie automobile. La collecte de ces précieuses données aidera à poser les bases de la mobilité durable et, en retour, à créer une société où chacun se sentira à l’aise, libre et en sécurité. Un autre organisme se penche également sur l’avenir de la sécurité automobile : le Toyota Research Institute** (TRI), qui étudie l’intelligence artificielle au service de l’automobile, de la robotique et de la recherche scientifique. TRI concrétise la vision de Toyota de la conduite autonome, selon une double approche. Le premier modèle est le « mode chauffeur », avec un véhicule totalement autonome. Il offrirait un moyen de déplacement à celles et ceux qui en sont actuellement privés, notamment les personnes âgées ou qui ont des besoins spécifiques. Pour atteindre ce stade en toute sécurité, Toyota estime qu’il faudra engranger quelque 14,2 milliards de kilomètres*** d’essais, simulations incluses. Microsoft y contribuera largement, dans la mesure où une grande partie du kilométrage peut s'effectuer par simulation multi-agents.

La seconde application concrète de la conduite autonome qu’étudie Toyota est le « mode ange-gardien », c’est-à-dire une aide à la conduite très poussée. Cette technologie est une version encore plus évoluée des dispositifs actuels de sécurité tels que le Toyota Safety Sense, l’objectif étant d’assister le conducteur en cas de nécessité – quitte à prendre le relais de la conduite dans certains cas. Sachant qu’il dispose d’un « filet de sécurité », l’automobiliste appréciera d’autant plus le plaisir de conduite.

En unissant ainsi leurs efforts autour de technologies ultramodernes, le Toyota Research Institute, Toyota Connected et Microsoft espèrent rendre la mobilité plus sûre, plus propre et plus pratique.

* www.toyotaconnected.com
** TRI (Toyota Research Institute), dont la création a été annoncée en novembre 2015, est une société de recherche et développement axée sur l’intelligence artificielle au service de l’automobile, de la robotique et de la recherche scientifique. L’institut, qui s’est vu affecter un budget d’un milliard de dollars pour les cinq ans à venir, contribuera à combler le fossé entre la recherche fondamentale et le développement produit.
*** Chiffre basé sur l’étude de RAND Corporation visant à estimer le kilométrage requis afin de déterminer avec un degré de précision donné le taux de défaillance des véhicules autonomes.

Trois autres partenaires de l’écurie TOYOTA GAZOO Racing WRC, une seule et même vision
Au Mondial de Paris, la Yaris WRC d’essai conduite sur la scène par le quadruple Champion du Monde des Rallyes Tommi Mäkinen ne dévoilait pas seulement la présence de Microsoft, partenaire technologique du TOYOTA GAZOO Racing WRC team. En plus des logos du manufacturier Michelin, la voiture arborait en effet ceux de DMG MORI et du groupe Panasonic, deux entreprises qui partagent la vision de Toyota des sports mécaniques et qui seront à ses côtés pour la grande aventure du WRC 2017.