Vaucresson, France,
15
Octobre
2014
|
12:00
Europe/Amsterdam

Pour les vingt ans de son usine turque TMMT, Toyota décide une augmentation de la production future et des investissements

  • L'usine turque de Toyota, qui totalise vingt ans d'exploitation et plus de 1,5 million de véhicules produits, est l'une des meilleures au monde en qualité de fabrication.
  • Avec 85 % d’exportation sur les 135 000 véhicules prévus en 2014, elle se classe régulièrement parmi les dix principaux exportateurs de Turquie.
  • Didier Leroy, Président Directeur Général de Toyota Motor Europe, annonce la décision d’augmenter prochainement la production et les investissements de TMMT.
  • TMMT emploie actuellement 3 500 personnes ; plus de 1,4 milliard d’euros y ont été investis à ce jour.

Lorsque l’on passe dans les allées de l’usine Toyota de Sakarya (à 150 km environ à l’Est d’Istanbul, en Turquie) qui construit la Corolla et le Verso, il est fréquent d’y entendre parler japonais. Car outre le roulement permanent d’un nombre restreint de collaborateurs japonais, une grande partie du personnel turque de direction et de maîtrise comprend et parle japonais. « Au début, au milieu des années 1990, la plupart des responsables de production sont allés au Japon pour se familiariser avec notre système de production, et ils y ont aussi appris la langue, » explique Orhan Özer, Président Directeur Général de TMMT, qui ajoute : « Ensuite, ils ont poursuivi leur carrière chez nous et bon nombre d'entre d'eux occupent aujourd'hui un poste de direction. »

Grâce à ce facteur et à une totale adhésion au système de production Toyota, Toyota Motor Manufacturing Turkey est devenue l’une des meilleures usines automobiles au monde en termes de qualité de fabrication. « D’après les mesures effectuées lors d’audits Qualité, notre niveau est comparable à celui des usines japonaises du Groupe, » précise O. Özer. « Cette haute qualité de fabrication et l’amélioration de la productivité sont précisément les points forts de TMMT. »

À l’occasion du 20ème anniversaire de l’usine, Didier Leroy, Président Directeur Général de Toyota Motor Europe, s’est exprimé devant le personnel : « Nous sommes très confiants dans le potentiel de croissance à long terme de l’économie turque et dans les compétences de nos collaborateurs. Cette usine est compétitive et nous avons décidé d’augmenter prochainement la production de TMMT, sous une forme actuellement à l'étude. »

L’an dernier, l’usine turque a été choisie pour la production européenne de la Corolla de 11ème génération – modèle Toyota le plus vendu au monde et symbole du succès de la marque. « Cela signifie que nous sommes suffisamment compétitifs pour fabriquer un modèle d’une telle importance, » commente Orhan Özer. « De plus, ce choix tire parti de notre proximité géographique avec les pays où la Corolla est particulièrement prisée : la Turquie bien sûr, mais aussi l'Europe de l'Est et le Moyen-Orient. » Pour l’ensemble de l’Europe, les ventes de la Corolla sont en hausse de 44 % par rapport à l’an dernier*. « Nous nous réjouissons vraiment de la décision de Toyota d’investir prochainement dans notre usine. » ajoute-t-il.

1,5 million de voitures sont sorties de chaîne depuis le démarrage de la production en 1994 :

  • la Corolla (7ème, 8ème, 9ème générations, y compris le break, et maintenant la 11ème génération),
  • le Verso (génération précédente depuis 2004 et génération actuelle depuis 2009).

À ses débuts en 1994, il s’agissait d’une usine de CKD (Complete Knock Down, assemblage de pièces détachées fournies en lots). Exploitée par le groupe Sabanci sous le nom de Toyotasa, elle approvisionnait essentiellement le marché national. Toyota a été le premier constructeur automobile asiatique à s’implanter dans le pays. En 1996, l’usine a été certifiée ISO 9001. En 2000, elle a été détachée du groupe Sabanci pour devenir Toyota Motor Manufacturing Turkey, rattachée à Toyota Motor Europe. Les exportations ont débuté en 2002 ; elles représentent désormais 85 % du volume total de production et concernent principalement l'Europe, l'Afrique du Nord, le Moyen-Orient, l'Asie Centrale et le Caucase.

Comme toute usine Toyota, TMMT affiche des performances environnementales élevées. Elle recycle 100 % de ses déchets, dont elle a diminué le volume de 40 % au cours des trois dernières années. En outre, la consommation d’électricité, d’eau et des ressources naturelles à diminué de 5 % chaque année. Le site compte 20 000 arbres de 300 espèces. « Tous les ans, nous organisons des visites guidées sur le thème de l’environnement à l’intention des étudiants. » indique O. Özer. « À ce jour, nous en avons accueilli plus de 5 000 de toute la région et les avons sensibilisés aux problèmes écologiques. » L’usine soutient également des initiatives en faveur de la formation technique et de la sécurité routière. Plus de 10 000 étudiants ont profité à ce jour des actions sociétales de TMMT.