24
Juin
2014
|
18:00
Europe/Amsterdam

Toyota dévoile les lignes de sa berline à pile à combustible hydrogène

  • Lever de voile sur la silhouette définitive de la berline Toyota à pile à combustible
  • Lancement prévu avant avril 2015 au Japon et à l'été 2015 en Europe et aux états-Unis
  • Tarif prévu au Japon : 7 millions de yens environ, à finaliser ultérieurement pour l'Europe et les
  • états-Unis
Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue à Tokyo aujourd'hui, Toyota Motor Corporation a dévoilé les

lignes extérieures et le prix au Japon de sa berline à pile à combustible (PAC) hydrogène, dont le concept avait

été présenté pour la première fois au Salon de l'Automobile de Tokyo l'an dernier.

Au Japon, le lancement aura lieu avant avril 2015 au tarif d'environ 7 millions de yens (hors TVA), soit environ

50 000€ hors taxes. Dans un premier temps, les ventes se limiteront aux régions1 où l'infrastructure de

ravitaillement en hydrogène est en développement. Concernant l'Europe et les états-Unis, les préparatifs sont

en cours pour assurer le lancement à l'été 2015 mais les détails des caractéristiques techniques, des tarifs et

des objectifs de ventes seront communiqués ultérieurement.

La politique de Toyota à l'égard des véhicules éco-responsables repose sur trois principes : exploiter

différentes sources d'énergie ; développer des véhicules à faibles consommation et taux d'émissions ; et

amener une réelle évolution écologique en les généralisant.

L'hydrogène est un carburant alternatif particulièrement prometteur : on peut le produire à partir de sources

multiples d'énergie primaire — notamment solaire et éolienne — et il est facile à stocker et à transporter. Une fois

comprimé, il offre une densité d'énergie supérieure à celle des batteries. Il peut servir de combustible

domestique et automobile, mais ses applications sont bien plus vastes puisqu'elles vont jusqu'à la production

d'électricité à grande échelle.

Cela fait maintenant plus de vingt ans que Toyota développe en interne des véhicules à PAC. L'entreprise a

déposé sous le nom de FC Stack un système de pile qui produit de l'électricité par réaction chimique entre

l'hydrogène et l'oxygène, associé à des réservoirs d'hydrogène sous haute pression. En 2002, elle a commencé

à proposer un SUV à pile à combustible, le Toyota FCHV, dans le cadre d'opérations restreintes de location

longue durée au Japon et aux états-Unis.

Mais depuis 2002, ce système a bénéficié d'importantes améliorations. à titre d'exemple, la berline à PAC

dévoilée aujourd'hui affiche des performances et une autonomie comparables à celles d'une voiture à essence,

et le plein se fait en trois minutes environ. En roulant, elle n'émet que de la vapeur d'eau issue de la réaction

entre l'hydrogène et l'oxygène.

La voiture à PAC participe à la diversification des carburants, n'émet ni CO2 ni substances polluantes et s'avère

tout aussi pratique que la voiture à essence. De l'avis de Toyota, c'est un véhicule écologique au fort potentiel

qui pourrait favoriser l'avènement d'une société de la mobilité durable.

« Nous sommes impatients de voir arriver la pile à combustible, » commente Karl Schlicht, vice-président de

Toyota Motor Europe. « Certes, il reste bien des difficultés à surmonter, comme la disponibilité des stationsservice

et la sensibilisation des automobilistes. Mais notre vécu en matière d'hybrides nous procure toute

l'expérience nécessaire pour lancer une nouvelle technologie. En Europe, nous procéderons par étapes en

commercialisant progressivement la voiture sur certains marchés. Mais nous sommes convaincus qu'en allant

de l'avant, le moteur à hydrogène ne cessera de gagner en popularité. »

Les sociétés du GroupeToyota2 s'impliquent également dans d'autres projets associés à l'hydrogène, par

exemple en développant et en testant des piles à combustible à usage domestique, ainsi que des chariots

élévateurs et des bus à PAC.

1* Préfectures de Saitama, Chiba, Kanagawa, Yamanashi, Aichi, Osaka, Hyogo, Yamaguchi et Fukuoka ainsi que la métropole de Tokyo