12
Décembre
2014
|
06:00
Europe/Amsterdam

Toyota france développe un nouveau mini-site internet dédié à l'environnement

Toyota figure parmi les marques les plus reconnues en matière de développement durable, comme l'attestent sa présence régulière en tête du palmarès « Best Global Green Brand » d'Interbrand ou sa première place au classement ADEME des émissions moyennes de CO2 des véhicules vendus en France en 2013 et 2014.

Leader mondial avec la technologie hybride, Toyota travaille à minimiser son impact sur l'environnement tout au long du cycle de vie du véhicule. Le site internet toyota.fr a notamment pour objectif d'informer le grand public sur les engagements du groupe, à travers un tout nouveau mini-site environnemental.

Ludiques, interactives et pédagogiques, les pages du site internet de Toyota France dédiées à l'environnement (www.toyota.fr/world-of-toyota/environnement/ecologie.json) s'articulent autour de quatre grands thèmes :

- une approche globale à 360°

- la technologie hybride

- l'éco-conduite

- le recyclage

Toute l'actualité environnementale du groupe figure sur ce mini-site, tandis que les internautes en quête d'informations plus détaillées peuvent consulter la section « documentation ».

Optimisé pour un usage mobile (téléphone, tablette), le mini-site environnemental de Toyota France présente une interface intuitive et novatrice. Elle a été pensée et réalisée par l'agence de publicité indépendante PéoLéo (www.peoleo.com).

Outre son engagement dans la motorisation hybride, Toyota est le premier constructeur à commercialiser une voiture à pile à combustible à hydrogène, la Mirai. Dès leur conception et à chaque étape de leur cycle de vie, tous les modèles Toyota sont pensés pour réduire leur impact sur l'environnement. Ainsi, l'ensemble des véhicules de la gamme répond à la législation qui imposera une revalorisation à 95 % à partir du 1er janvier 2015*. Toyota invite également ses clients à adopter la même démarche environnementale avec quelques conseils d'éco-conduite.

* La Directive européenne 2000/53/CE stipule qu'au 1er janvier 2015, 95 % du poids de la voiture doivent être réutilisés ou valorisés, dont 10% maximum pourront l'être en revalorisation énergétique. Par ailleurs, Toyota a conclu dès 2011 un partenariat avec la Société Nationale d'Affinage des Métaux (S.N.A.M.), une entreprise française, pour la collecte et le traitement des batteries hybrides nickel-hydrure métallique (Ni-MH) usagées, assurant ainsi un recyclage durable de ces batteries industrielles.