23
Octobre
2023
|
16:16
Europe/Amsterdam

Toyota s’apprête à assembler et distribuer des groupes électro-hydrogènes GEH2® en Australie

Résumé

Toyota Australia a établi un partenariat avec EODev portant sur l’assemblage de groupes électrogènes EODev GEH2®

Toyota va investir 3,27 millions de dollars australiens afin d’assembler jusqu’à 100 groupes électrogènes au cours des trois prochaines années

Le système de pile à combustible Toyota permettra de produire de l’électricité sans émissions (CO2, NOx et particules fines) pour un large éventail d’applications

De gauche à droite : Matthew Callachor, Président et CEO de Toyota Australia, Justin Pitts, Directeur de BDM, Stéphane Jardin, Chief Commercial Officer d’EODev, Brad Pitts, Directeur de BDM, et Terry Lydon, Corporate Manager - Direct Sales & New Business, New Vehicles de Toyota New Zealand.

En 2021, Toyota Motor Europe devient actionnaire d’Energy Observer Developments (EODev), start-up française qui développe des solutions énergétiques durables. Cette décision renforce leur partenariat existant depuis 2019 autour d’un engagement commun pour la décarbonation, porté par des applications fiables, durables et accessibles.

Dans la continuité de cet engagement, Toyota Australia s’apprête à étendre considérablement son rôle dans la démocratisation de la société hydrogène après avoir signé des contrats avec EODev, portant sur l’assemblage et la distribution de ses groupes électro-hydrogènes GEH2® en Australie et l’exportation d’unités en Nouvelle-Zélande. Toyota Australia va ainsi investir 3,27 millions de dollars australiens afin d’assembler des groupes électrogènes EODev GEH2® sur son ancien site de production d’Altona à Melbourne à compter du premier trimestre 2024.

Toyota va aussi devenir le distributeur australien des groupes électrogènes EODev GEH2® entièrement fabriqués et assemblés à l’échelle locale, via son partenaire commercial Blue Diamond Machinery – premier distributeur national indépendant de solutions d’énergie hors réseau et fournisseur exclusif du groupe électrogène EODev GEH2® en Australie.

Afin de multiplier les opportunités, Toyota Australia vendra également ces groupes électrogènes et Toyota New Zealand sera d’ailleurs son premier client dans le cadre d’un projet d’importation en vue d’une distribution de ces produits sur le marché néo-zélandais.

Le premier modèle assemblé sera le groupe électrogène GEH2® de 110 kVA, qui fait appel au module de pile à combustible Toyota et qui assure une production d’électricité zéro émission (CO2, NOx et particules fines) adaptée à un large éventail d’applications.

« Toyota soutient pleinement le gouvernement fédéral et ceux des États australiens dans leur démarche de développement de notre société hydrogène, et promet d’explorer toutes les opportunités qui s’offrent à notre technologie de pile à combustible, bien au-delà du secteur automobile », a précisé Matthew Callachor.

Jérémie Lagarrigue, CEO d’EODev, a déclaré que l’accord passé avec Toyota représentait une étape majeure pour l’entreprise française dans la mesure où ce sera la première fois que son groupe électrogène GEH2® sera assemblé en dehors de son site de fabrication français.

« Le groupe électrogène GEH2®, qui est entré en production en 2021, est vendu actuellement sur plusieurs marchés européens, ainsi qu’en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Australie. Nous observons une évolution rapide de son potentiel d’utilisation dans cette région du monde », a ajouté Jérémie Lagarrigue.

Les applications potentielles du groupe électrogène GEH2® couvrent notamment l’alimentation en électricité de sites reculés hors réseau (sites miniers, chantiers de construction, points de charge de BEV, etc.) et d’événements divers. Le groupe électrogène GEH2® peut également être utilisé comme solution de secours pour les hôpitaux, bâtiments commerciaux et autres lieux nécessitant une alimentation électrique stable.

Toyota a démontré tout le potentiel du groupe électro-hydrogène EODev GEH2® l’année dernière, lors de son utilisation pour éclairer l’enseigne lumineuse géante du Marvel Stadium de Melbourne à l’occasion d’un match de l’AFL, puis à nouveau cette année lors du Grand Prix de F1 à Melbourne où il a permis d’alimenter six chapiteaux du Tech Hub durant quatre jours.