18
Janvier
2019
|
20:23
Europe/Amsterdam

Toyota brille sur le Dakar 2019

Résumé
  • Toyota célèbre sa première victoire sur le Dakar grâce à Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel au volant d’un Hilux.
  • Le Hilux Toyota France de Ronan Chabot et Gilles Pillot termine à une très belle dixième place.
  • Toyota remporte également la catégorie production avec le Land Cruiser de Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin.

Toyota s’impose pour la première fois sur le Dakar grâce à la victoire du Hilux de Nasser Al Attiyah et Mathieu Baumel. Après une course sans erreur et maîtrisée de bout en bout, ponctuée de trois victoires d’étapes décisives, le pilote qatari et son copilote français terminent l’épreuve avec 46 minutes d’avance sur leurs concurrents les plus proches. Mathieu Baumel, qui fêtait ses 43 ans le 17 janvier, ne pouvait rêver plus beau cadeau d’anniversaire. Son coéquipier s’est joué des dunes péruviennes tout au long des dix spéciales sur une boucle de 5 500 kilomètres qui a mené les concurrents de Lima à Pisco, puis Arequipa, Tacna et San Juan de Marcona, avant le retour sur Lima. Également sous les couleurs de TOYOTA GAZOO Racing SA (South Africa), Giniel de Villiers et Dirk von Zitzewitz prennent la neuvième place, tandis que Bernhard ten Brinke et Xavier Panseri ont dû renoncer sur la huitième étape en raison d’un problème de transmission.

À bord du Hilux bleu-blanc-rouge de TOYOTA GAZOO Racing France, le duo Ronan Chabot-Gilles Pillot décroche une très belle dixième place, conforme à leur objectif. Grâce à leur grande expérience du Dakar, dont ils prenaient le départ pour la 17e fois ensemble, ainsi qu’à leur régularité, ils s’imposent comme le premier équipage non-professionnel à l’arrivée.

« Un bon résultat ne tombe pas du ciel, je le dois à tous », a déclaré Ronan Chabot à l’arrivée. « Un immense bravo à Overdrive. Un grand merci à nos partenaires, à Toyota France, qui a toujours répondu présent et trouvé des solutions à nos côtés. Bravo à Nasser et Mathieu ! Le Dakar représente un tel investissement qu’on ne peut qu’être heureux pour eux. Nasser est le plus rapide des pilotes mais aussi le plus régulier, le plus constant. Il a fait un sans-faute ! La marque attend ça depuis tellement longtemps que ça ne peut qu’être beau ! Dans la même année, Toyota a remporté deux victoires qui lui échappaient : les 24 heures du Mans et le Dakar. Leur victoire dans la catégorie-reine, celle en T2 et nous qui sommes en tête des non-professionnels : c’est une belle réussite ! »

En catégorie Production (T2), plus proche des véhicules de série, le Team Land Cruiser Toyota Auto Body (TLC) prend les deux premières places grâce aux français Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin, suivis du japonais Akira Miura, copiloté par le français Laurent Lichtleuchter.