17
Janvier
2022
|
12:45
Europe/Amsterdam

Toyota Motor Europe livre six modules de pile à combustible hydrogène pour le projet FCH2Rail

Résumé

Toyota Motor Europe va remettre six modules de pile à combustible (PAC) à deux organismes espagnols, le centre de recherche sur l'hydrogène CNH2 et le constructeur ferroviaire CAF

Ces modules de deuxième génération seront intégrés au bloc d’alimentation à PAC de la rame de démonstration

Lancé en janvier 2021, le projet FCH2RAIL fait œuvre de pionnier dans le domaine des trains bi-modes, capables d’utiliser les voies ferrées sans émissions ni caténaires, en complément d'un usage normal. Le consortium FCH2Rail développe actuellement un bloc d'alimentation hybride à piles à combustible qui équipera un train bi-mode de démonstration. Toyota a construit, testé et livré six modules de pile à combustible destinés à la phase suivante du projet. Ceux-ci bénéficient de la technologie de deuxième génération qui offre une densité de puissance supérieure avec des dimensions plus compactes. Il a été décidé d’utiliser le format rectangulaire plat, plus facile à intégrer dans le toit du train de démonstration.

Trois de ces modules ont déjà été livrés à CNH2 (Centro National de Hidrogeno). Ils seront d'abord testés sur un banc d’essai avec les batteries au sein du système complet, avant d'être envoyés chez le constructeur ferroviaire basque CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles). Les trois modules restants partiront directement chez CAF à la mi-février, où les six modules seront installés dans le train de démonstration.

Avec la livraison des modules PAC Toyota, les équipes peuvent maintenant développer le bloc d'alimentation hybride de la chaîne de traction bi-mode du train. Ce système combine l'électricité provenant de deux sources : d’une part, la caténaire et d’autre part, le bloc hybride à PAC qui fonctionne de manière indépendante. Ce démonstrateur, un train de banlieue électrique CIVIA construit par CAF, est fourni par la Renfe (la compagnie ferroviaire nationale espagnole) – les deux entreprises étant partenaires du consortium FCH2RAIL. La société CAF se chargera d’installer les modules PAC dans le train.

Une fois l'intégration terminée, le consortium commencera les tests initiaux de fonctionnement et les essais de roulage en vue de l'homologation sur les voies espagnoles et portugaises. Ce projet vise à tester la gestion énergétique et à valider la fiabilité et la viabilité de cette solution pour des trains zéro émission roulant à l’hydrogène. Son financement est assuré par la coentreprise Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking (FCHJU).